Home    7 choses que tu ne sais probablement pas sur Cordoue

1. Cordoue possède l’un des centres historiques les plus grands du monde, reconnu Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO.

Ce que tu vas connaitre du centre historique dépendra beaucoup d’où se trouve ton appartement étudiant à  Cordoue ou de la faculté dans laquelle tu étudies, mais surtout, de ta curiosité. Il y a des milliers de ruelles pavées qui commencent et se terminent sur des places merveilleuses, qui normalement dispose d’églises construites il y a des siècles et de style très différents, comme la place Santa Marina, située dans le quartier du même nom, ou aussi appelé quartier des toreros. Si un jour tu décides de te perdre dans cette zone, prépare-toi à  découvrir des places, des recoins et des jardins qui te rendront encore plus amoureux de cette ville.

plaza-santa-marina-erasmus-cordona-575x382 (1)

Nous te recommandons de terminer ta promenade à  la tombée de la nuit dans les jardins des Villalones, à  côté de la place de Orive, après cette ballade tu voudras que ton année Erasmus à  Cordoue ne se termine jamais.

2. Pendant 20 siècles, le seul pont d’accès à  Cordoue était le Pont Romain

puente-romano-cordoba-alquiler-habitaciones (1)

Tu peux imaginer que le Pont Romain avant sa reconstruction comme le seul moyen pour accéder à  la ville depuis le sud ? Et bien c’était le cas pendant presque 20 siècles, depuis sa construction au 1er siècle jusqu’à  l’an 1953 quand le pont San Rafael fut inauguré. De fait, on pense encore que le pont faisait partie de la Vía Augusta, chemin assez emprunté qui allait de Rome jusqu’à  Cadix pendant l’éclat de l’Empire Romain. Actuellement le pont relie le Campo de la Verdad avec le quartier qui abrite la Mosquée, l’accès de véhicules est interdit depuis 2004.

3. Il y a une île pleine de sculptures.

Isla_de_las_esculturas-alquiler-habitacion-estudiante-cordoba-575x431 (1)

Si, si, ne fais pas cette tête… Il est très probable que même certains habitants de Cordoue ne le sachent pas, mais c’est comme ça, nous ne te mentons pas. Elle est située sur la gauche du pont San Rafael, si tu viens depuis la place d’Andalousie, et elle est connue comme l’île des sculptures. Elle accueille une dizaine de sculptures réalisées par différents artistes pendant le Colloque International de Sculpture en 2004. Malheureusement, il n’y a aucun accès, bien que l’idée de mettre une barque à  disposition pour traverser depuis la rive soit étudiée.

4. Mexique, Colombie, Argentine et USA ont aussi leur Cordoba

Bien sûr, ils n’ont pas de mosquée, ni de Judería, et surement pas de Ciudad Jardin, le quartier préféré des étudiants de Cordoue, mais il est certain qu’ils ont beaucoup d’autres choses. Le truc c’est que Cordoue à  donné son nom à  beaucoup de villes réparties de l’autre côté de l’Atlantique, et ça nous semble normal !

5. Les Patios ont été déclarés Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité

patios_de_cordoba_1 (1)

Pendant le célèbre mayo cordobés, a lieu une des fêtes considérée comme Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité par l’UNESCO, les patios, dans laquelle des voisins des quartiers les plus emblématiques de Cordoue participent au concours pour gagner le titre du patio le plus beau de Cordoue. Ils ouvrent leurs patios décorés de pots de fleurs de tout type pendant 2 semaines aux visiteurs, en plein printemps. Bien sûr, certains patios sont ouverts toute l’année pour que les touristes puissent les visiter.

6. Cordoue fait partie de la route “Los caminos de Sefarad”

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

D’autres villes d’Andalousie font partie de cette route, incluses dans celle-ci pour leur passé juif. Patrimoine, architecture, histoire, art et culture se mélange dans l’héritage séfarade d’Andalousie, visité par des milliers de personnes chaque année. La synagogue de Cordoue en est un exemple, et bien sûr, le quartier juif (la Judería). Si tu étudies dans la faculté de Philosophie et Lettres nous n’avons pas besoin d’en rajouter, ce quartier sera comme ta maison.

7. C’est la ville aux mille légendes

alquiler-habitacion-erasmus-cordoba-2 (1)

Après avoir vécu un moment à  Cordoue pendant ton Erasmus, tu l’auras remarqué, cette ville à  quelque chose de magique. Il y a beaucoup de légendes qui l’enveloppent, la légende du maire de la maison blanche, l’enfant martyr, les mythes et légendes de Juan Polomo, la rue Abrazamozas, la rue Cabezas et la tragique histoire des enfants de Lara… Et ce sont ces milliers d’histoires, vraies ou non, qui donne un certain charme à  Cordoue, à  ses gens et à  ses rues.